|

Un fossé énorme entre les PME et les grandes entreprises en matière d’IA

L’intelligence artificielle est de plus en plus répandue dans les entreprises, mais une étude menée par Visma montre qu’il existe un écart important entre les grandes entreprises et les PME en matière d’utilisation de l’intelligence artificielle. Les connaissances et les attitudes à l’égard de l’IA varient considérablement parmi les professionnels de la finance. Par exemple, seulement 17 % des professionnels de la finance des PME voient des avantages à utiliser l’IA pour améliorer les prévisions et la prise de décision. Ils craignent principalement que l’IA ne soit pas fiable et que la protection de la vie privée et la sécurité des données soient compromises.

Visma a commandé une enquête auprès de professionnels de la finance de grandes entreprises et de PME aux Pays-Bas et en Flandre. L’étude montre que le personnel financier des PME en Flandre est moins enclin à adopter l’IA que leurs collègues des grandes entreprises.

Les grandes entreprises mettent progressivement en œuvre davantage d’outils d’IA, alors que c’est moins le cas dans les petites et moyennes entreprises. Dans les PME, les professionnels de la finance sont à la traîne. Seulement 17 % des professionnels de la finance des PME voient un avantage à utiliser l’IA pour améliorer les prévisions et la prise de décision, contre 40 % dans les grandes entreprises. Les opposants s’inquiètent de la fiabilité, de la confidentialité et de la sécurité des données.

Seul 1 professionnel de la finance sur 10 dans les PME déclare avoir des connaissances approfondies sur l’IA

L’IA peut accroître l’efficacité

Cependant, l’IA peut accroître l’efficacité d’un grand nombre de services et de secteurs. Les partisans de l’IA dans les PME et les grandes entreprises y voient des opportunités, notamment en ce qui concerne l’automatisation des tâches répétitives. 70 % des professionnels de la finance des PME déclarent qu’il y a des moments au sein de l’entreprise où ils examinent comment les processus pourraient être plus efficaces. Dans les grandes entreprises, ce taux est de 90 %. La demande d’une méthode de travail plus efficace demeure donc, et c’est là que l’IA pourrait apporter une réponse.

72 % des professionnels interrogés pensent que les outils d’IA peuvent offrir des avantages sur le lieu de travail. L’automatisation des tâches répétitives, en particulier, ferait toute la différence pour les professionnels de la finance. Parmi les PME, 41 % pensent que l’IA pourrait être un outil utile à cet égard. Dans les grandes entreprises, c’est le cas de la moitié des sondés (49 %).

Heiko Bonenkamp, Business Area Director Benelux chez Visma : « Il est clair que l’inconnu fait encore des mal-aimés. Il ressort clairement de notre étude que les personnes qui connaissent mieux l’intelligence artificielle sont également plus disposées à l’adopter. Dans les PME, ces connaissances sont moins présentes, ce qui entraîne une plus grande méfiance à l’égard de la sécurité des données et de la protection de la vie privée. Cependant, l’IA peut propulser les entreprises vers l’avant. L’automatisation des tâches répétitives et chronophages permet de se concentrer sur d’autres tâches essentielles de l’entreprise. Et c’est précisément ce qui peut aider les PME à se développer davantage. Il est important que les professionnels de la finance soient mieux formés aux outils d’IA qui existent aujourd’hui. Ainsi, ils ne seront pas seulement informés des menaces et des pièges que représente l’IA, mais aussi de son impact positif. Apprendre à utiliser l’IA de la bonne manière permettra surtout de gagner du temps et de l’efficacité. Et cela profite à toutes les entreprises. »

L’inconnu suscite la méfiance

Aujourd’hui, les professionnels de la finance manquent de connaissances sur l’IA. Par exemple, la moitié (51 %) des personnes interrogées qui travaillent dans une grande entreprise déclarent en savoir beaucoup sur l’intelligence artificielle. Parmi les PME, ce taux n’est que de 9 %. Par ailleurs, 41 % d’entre elles déclarent n’avoir aucune connaissance de l’IA, contre 16 % dans les grandes entreprises. La moitié d’entre elles (51 %) déclarent en savoir un peu plus sur l’IA, contre 33 % dans les grandes entreprises.

Les professionnels de la finance des grandes entreprises sont donc mieux informés sur l’IA, et ils sont aussi clairement plus confiants à son sujet. Par exemple, seul un professionnel de la finance sur trois (33 %) dans les grandes entreprises déclare qu’il ne confierait aucun processus d’entreprise à l’IA. Parmi les PME, ce chiffre atteint même 73 %. En d’autres termes, 7 professionnels de la finance sur 10 dans les PME ne font pas confiance à l’IA, alors que 7 sur 10 dans les grandes entreprises lui font confiance.

Les PME ne semblent pas encore prêtes pour l’IA

Les chiffres montrent clairement que les professionnels de la finance des PME ne sont pas encore prêts à mettre en œuvre l’IA. D’une part, il n’y a pas encore assez de connaissances ; d’autre part, il y a trop de méfiance. L’IA ne semble pas non plus être un problème pour les propriétaires de PME. Seulement 15 % des personnes interrogées qui travaillent dans des PME indiquent que l’utilisation de l’IA figure parmi les priorités de l’organisation. Dans les grandes organisations, ce taux est de 60 %. Dans ces entreprises, 63 % indiquent également que les connaissances sur le potentiel de l’IA sont suffisantes au sein de l’organisation, contre seulement 17 % dans les PME.

Ne manquez rien

S'abonner à notre newsletter

Ne manquez rien ! Abonnez-vous maintenant pour recevoir des mises à jour hebdomadaires sur la comptabilité.

Suivez-nous sur LinkedIn

— MAGAZINE

Magazine gratuit, pour les comptables belges

Lire aussi...

Olivier Willems devient CEO de Baker Tilly

Baker Tilly, active dans l’audit, la comptabilité et le conseil aux entreprises, est fière d’annoncer la nom...

Forte croissance de la clientèle de Visma au premier trimestre

150 000 nouveaux clients, huit acquisitions et un chiffre d’affaires record de 2,4 milliards d’euros Visma a...

La facturation électronique bientôt obligatoire : quatre opportunités pour les entreprises

À partir de 2026, les entreprises seront obligées d’échanger des factures électroniques (e-facturation) via la plateform...

Signer son acte notarié numériquement ?

Apposer manuellement sa signature sur son acte et parapher ses nombreuses pages : bientôt, ce ne sera plus nécessaire. U...

Ventes record, forte croissance de la clientèle et expansion géographique pour Visma en 2023

Visma a enregistré des ventes record de 2,4 milliards d’euros en 2023, soit une augmentation de 16 % par rapport à...

CBC adopte CARO de Codabox pour la numérisation des relevés de carte de crédit

CBC a récemment choisi CARO de CodaBox pour transformer la façon dont ses relevés de carte de crédit sont gérés, en les ...

Waar ben je naar op zoek?

Vind snel en eenvoudig het laatste nieuws, informatieve blogs, interessante pagina’s en boeiende evenementen.

Que recherchez-vous ?

Trouvez rapidement et facilement les dernières nouvelles, des articles de blogs informatifs, des pages intéressantes et des événements passionnants.